lundi 2 juillet 2012

Bouquet de pissenlits DIY (tuto inside)

Je vous proposais il y a quelques jours un cache pot récup. Il était destiné à recueillir ces "fleurs".



J'avais vu l'idée ici, mais je n'ai pas pris la peine de relire le tuto, plusieurs mois après l'avoir découvert. Autant dire que j'ai frôlé la catastrophe et le découragement, alors je vous donne les étapes de la réalisation, avec quelques conseils issus de mon expérimentation approximative!



Etape 1: on plante des coton-tiges coupés en 2 en biseau dans des boules de polystyrène. (il m'en restait une, la grosse, de mon stock des US. Elle était en Stearfoam, une sorte de polystyrène à la structure plus cristallisée et beaucoup plus facile à manier)
Attention, il faut bien couper les coton-tiges comme suit
Sinon c'est très très difficile à planter. Pour preuve j'ai failli abandonner (épisode 1).

Etape 2: On prépare les tiges. J'ai utilisé une baguette ronde de diamètre 1 cm. On sort la scie de monsieur et on coupe en biseau (et oui encore). Ensuite on recouvre de masking tape.

Etape 3: On colore les pissenlits. Et c'est là que ça se complique (si j'avais relu le tuto peut-être que j'y serais mieux arrivée!). 
1- j'ai choisi de l'encre noire, et ça tâche. Plusieurs trajets dans l'eau de javel plus tard mes mains en souffrent encore
2- j'ai choisi des petites cartouches: privilégier des grandes cartouches, certainement plus faciles à vider. 
3- Je n'ai pas dilué l'encre contrairement à ce qui était préconisé. Contrairement aux apparences, les petits coton-tiges pompent beaucoup de liquide. J'ai finalement utilisé 1 cartouche pour maximum 10 têtes. 
4- Le choix du récipient: j'avais commencé par un bol mais pas évident de manipuler la boule couverte de piques dedans. Je suis ensuite passée à l'assiette: l'encre s'étalle trop, on arrive pas à faire pomper le liquide.  Les coton-tiges les plus enfoncés n'atteignent jamais l'encre. J'ai failli abandonner épisode 2.  
Et puis j'ai eu l'idée d'utiliser un bouchon de bouteille. Cela permet de bien maîtriser quel coton est imbibé et  quelle quantité il absorbe.
A partir du moment où j'ai trouvé cette technique tout s'est passé très bien et sans en mettre partout. Dernier conseil, utiliser un stylo plume pour percer la cartouche, et presser pour faire sortir. Couper la cartouche aux ciseaux est une très mauvaise idée!

Etape 4: On plante les tiges en bois et on laisse sécher. Compter environ 4h. 


Verdict: Finalement, ça valait le coup de s'embêter, le rendu est assez sympa. Si c'était à refaire, je suivrais mes conseils!!

5 commentaires:

  1. super sympa cette idée, j'aime beaucoup le rendu de ces fleurs, c'est aérien et poétique...
    je crois, par contre, que pour encrer les coton-tige, j'utiliserai un tampon encreur, ça doit être moins galère que des cartouches d'encre, et je le ferai avant de les planter dans les boules... (les colorer, les laisser sécher, les planter)
    qu'en penses tu ?

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce gentil commentaire.
    C'est une bonne idée de teinter les extrêmités avec un tampon encreur. A essayer avant de se lancer dans l'aventure (Je me demande si je ne vais pas tester tout de suite ;)). Mais si tu revenais sur l'idée de l'encre, alors je pense que c'est mieux d'encrer les coton-tiges une fois sur le support. Pour le séchage c'est beaucoup plus pratique. Mieux vaut alors tester la dilution de l'encre (faites ce que je dis pas ce que je fais). Tiens-moi au courant si tu te lances!

    RépondreSupprimer
  3. J'aime vraiment beaucoup, c'est poétique et moderne à la fois. Ça parait simple à faire mais apparemment ça ne l'est pas tant que ça ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ou alors c'est que je ne suis pas douée! J'avoue avoir commencé ce projet en dilettante sans avoir trop pris le temps d'y penser avant!

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...